Sunday, November 2, 2014

Movie #4 : Laurence anyways (Xavier Dolan)

Don't be fooled by this picture : this is a Canadian movie, but I like this version better. Ne soyez pas trompé par l'affiche : c'est bien un film canadien, mais je préfère cette version.

I don't know if you heard about "Laurence Anyways" but there was a good buzz around it and I really wanted to watch it. When I saw it on Netflix, at first I was glad, but after reading the synopsis, I wasn't that sure...Well, I had written the name all over my notes, which means I really should have read excellent reviews...So I watched it anyway. And it did really worth the try !!!! So I thank the people who succeeded to convince me and I hope I will be able to inspire you too !!!

Je ne sais pas si vous aviez entendu parler de ce film à sa sortie, mais il avait fait beaucoup parler de lui, et j'avais très envie de le voir ! Aussi, quand je l'ai vu sur Netflix, j'étais super contente, mais le synopsis m'a un peu refroidi...J'avais un peu peur de me taper 2h40 de film prise de tête et glauque (D'habitude j'adore ça, mais en ce moment, je ne suis pas d'humeur !)Mais bon, j'avais marqué ce film 36000 fois sur mes listes de choses à faire, c'est qu'il devait y avoir une bonne raison. Et du coup, je me suis un peu forcée. Et ça valait carrément le coup !!!! Donc je remercie les gens qui ont réussi à me vendre le film et j'espère que j'arriverai également à vous communiquer mon enthousiasme !!!!



Laurence Anyways, the common story of extraordinary people / Laurence anyways, l'histoire banale de personnes extraordinaires

The movie tells the story of two people in love : Laurence and Fred. Laurence wishes to become a woman and Fred supports him until it becomes too hard. We follow then Laurence and Fred through their life struggling to keep their love and their inclinations. (I cannot say more or you will miss the suspense !!)
The movie is then mainly about transsexualism, but I will be honest with you : this is not the view point I chose to watch it. Indeed I don't know anything about the subject and I probably don't understand it either. I would be interested to understand more, but, in this particular case, I had the impression the movie was more about love and being ourselves than about transsexualism. Like, whatever you look like, you could be anyone and think anything. And I had the feeling that the director uses this subject and his characters like a mirror to show this diversity. Laurence's entourage is eclectic : a conservative father, a cold mother, an extravagant girlfriend and her lesbian sister, students and coworkers, etc... You might think they will react according to their appearances ? Nope...

I recognized myself in two reactions : the stranger's one ("that's...special") and the girlfriend's one (She stays by his side but is torn between her love and her needs). And then the story is clearly not about transsexualism anymore, but about love. In every relationship, people change and needs diverge. Sometimes slowly, sometimes suddenly. And the question is : how to combine those strong feelings and stay ourselves in the same time ? I think transsexualism is useful here because it's disturbing enough to make us think : who are we ? Are we defined by our love, our appearance ?
Well this is the vast subject "Laurence Anyways" is trying to explore. It doesn't give us the answers, but let us find them. And it definitely works since I'm still thinking about it a month later !
Don't believe either that's a boring story. This is indeed a common love story, but Xavier Nolan succeed to make it something passionate and beautiful. This is a the kind of movie that is so full of life, that even the saddest moments are still cheerful and wonderful !


Le film raconte l'histoire d'un homme devenant une femme et je vais être honnête avec vous. Ce n'est pas l'angle sous lequel j'ai regardé le film, donc je suis sûrement passée à côté de plein de choses. Mais je ne connais rien à la transsexualité et je ne la comprends pas. N'y voyez pas de l'intolérance, je n'ai rien contre les transsexuels et je respecte leur choix, mais c'est tellement à des années lumières de ce que je connais qu'il est difficile pour moi d'aborder le film sous cet angle. Peut-être que le réalisateur savait d'ailleurs à qui il s'adressait car on retrouve dans le film plusieurs réactions auxquelles le spectateur peut s'identifier. Certains personnages sont mal à l'aise, d'autres rejettent complètement le personnage ou au contraire sont très enthousiastes. Et ce, qu'ils soient conservateurs ou ouverts. Ces mêmes personnages évoluent pendant le film, peut-être en même temps que le spectateur. 

Pour ma part, je me suis retrouvée dans 2 réactions : celle de la personne non concernée qui trouve ça "spécial" et celle de la compagne. En effet cette dernière accepte totalement dans un premier temps car elle veut avant tout soutenir celui qu'elle aime. Puis elle se retrouve tiraillée entre son amour et son besoin d'avoir une relation plus typique ou en tout cas sexuée. Et oui, pas évident quand même parce que même si l'esprit représente 90% d'une relation, le physique compte quand même et comment réagir alors quand le physique disparaît. Mais après tout, cette problématique est-elle seulement valable pour le changement de sexe ? Cette situation n'arrive d'elle pas aussi après un accident ou tout simplement avec les années quand le corps change ? (en moins violent, je vous l'accorde). Et est-ce seulement lié au côté physique d'une relation ? Ne retrouve t'on pas les mêmes problèmes lorsque les gens évoluent différemment et ne se retrouvent plus dans leur relation ? Et ce même lorsqu'ils continuent d'aimer leur compagnon ?

Bref, c'est donc sous cet angle là que j'ai choisi de regarder le film. J'ai choisi de regarder l'histoire banale d'un couple qui s'aime passionnément, mais qui n'arrive plus à regarder dans la même direction. Et cette histoire, bien que triste est, dans ce film extrêmement lumineuse, belle, vivante et même joyeuse. Et c'est là que le réalisateur se surpasse. Faire oublier les côtés dérangeants et concentrer le spectateur sur ces deux personnages tellement humains et tellement attachants qu'on a l'impression de regarder dans un miroir. Mais ce n'est pas tout (ou parce que sinon, se regarder dans un miroir pendant 2h40, c'est un peu chiant !) : le tour de force du réalisateur, c'est justement de nous raconter quelque chose de terriblement ordinaire et de le rendre captivant par une photographie et des dialogues incroyables. Faire en sorte que ces situations qu'on a tous rencontrées nous interpellent et nous questionnent. Bref, je ne vous en dis pas plus et vais essayer de vous donner un aperçu !

What I LOVE in Laurence anyways !  / Ce que j'ADORE dans Laurence Anyways !

A lot actually !!!! But mainly three things : the photography, the actors and the dialogue which are really great. It's hard to describe it, so maybe the easiest way is to show you some examples !

Beaucoup de choses, en fait !!!! Mais principalement deux choses : la photographie, les acteurs et les dialogues qui sont géniaux. Précis, drôles, intelligents, percutants, c'était un vrai plaisir ! C'est difficile de les décrire, donc voici quelques exemples !


  • Photography / La photographie
This scene takes place after Fred and Laurence split. Fred is deeply sad and tries to change her mind and feels herself again with a work party. / Cette scène se passe juste après la séparation de Fred et Laurence. Extrêmement malheureuse, Fred se rend à une fête de boulot dans l'espoir de se changer les idées et de se recentrer sur elle-même.

This scene takes place after they find themselves back. / Cette scène se passe après les retrouvailles.


  • Dialogues / Les dialogues
The dialogues are great and each word was carefully written, I guess. Just the names are already perfect for the story (since Laurence and Fred are both for men and women in french). I didn't understand everything unfortunately, since it was in french Canadian, but it probably added some charm to the movie though ! Here are some examples, even if I'm not sure I'll be able to translate it correctly in English :-( 

- "Tout ce que j'aime de toi, c'est tout ce que tu détestes de toi" (All I like about you, that's you hate about you)


- « – Du chocolat noir ? Mais qu’est-ce que j’ai fait moi pour mériter ça ?
– Oui, je sais j’ai merdé, j’ai acheté du 75%, je m’excuse j’ai déconné.
– Tu sais très bien que le chocolat noir lui aussi nous enlève beaucoup de plaisir !
– … indice mineur de la nature autodestructrice de l’homme.
– Cela ne doit plus arriver, ça fait partie de la liste de choses qui ne doivent plus nous arriver ! »

(- Dark chocolate ? What did I do to deserve that ?
- Yes, I know, I screwed up, I bought 75%. I apologized, I messed up.
- You know well that dark chocolate take off our pleasure !
- ... Minor clue of man's autodestructive nature.
- That shouldn't happen, that is on the list of things that shouldn't happen anymore !)

Voilà ci-dessus quelques extraits de dialogues qui font la force de ce film. Rien que les noms bisexuels des personnages renforcent cette sensation qu'il faut séparer les apparences de l'esprit ! Bien trouvé, non ??Malheureusement, je n'ai certainement pas compris toutes les subtilités, car j'avais beaucoup de mal à comprendre quand c'était en québécois, mais ça rajoutait également au charme de ce film !


  • Actors / Les acteurs
The actors are really great. I already knew the french ones : Melvil Poupaud (Le crime est notre affaire) and Nathalie Baye (Absolument fabuleux), but I discover amazing others like Suzanne Clément and Monia Chokri. Especially Suzanne Clément, which impressed me a lot. Here below is one good example of her work.

Les acteurs sont géniaux. Je connaissais déjà bien sûr les français Melvil Poupaud et Nathalie Baye que j'appréciais déjà, mais j'ai découvert Suzanne Clément et Monia Chokri qui sont vraiment excellentes. Suzanne Clément, notamment, m'a donné des frissons. Voici un bon exemple de son travail ci-dessous !

This scene takes just before the splitting and I found it very moving. You can literally feel all she went through ! / Cette scène se passe juste avant la séparation. Fred est à bout et éclate de colère après une énième réflexion sur son copain. Je trouve cette scène très touchante : on peut vraiment sentir toute la colère et le ras-le-bol du personnage !


Now, watch the movie and let me know how you find it !!!

Voilà, j'espère que vous avez aimé, maintenant à votre tour de regarder ce film et de me dire ce que vous en avez pensé !!!!

Improved Bechdel Test / Test de Bechdel amélioré : AA (5/5) (Pour comprendre ce label, cliquez ici)

No comments:

Post a Comment